Caroline Arnaud et Etienne Galletier

Caroline Arnaud
	et Etienne Galletier

Programme :

La bergère légère

Philinthe aime Climène. Mais la belle est bien légère, attachée à sa liberté, et ne compte pas donner si facilement son cœur. Le berger confie son désarroi sincère à la nature crépusculaire, avant de tomber dans un sommeil agité.

Suivons les tourments amoureux de notre berger éconduit en pénétrant l'intimité d'un salon de la fin du XVIIè siècle, où les mélodies les plus raffinées dépeignent un univers pastoral fantasmé, préservé des intrigues de Versailles.

Bio :

Caroline Arnaud

Lauréate du Concours International de Chant Baroque de Froville en 2015, Caroline débute ses études musicales au sein de la Maîtrise de Radio-France, dont elle sort diplômée en 2002. Elle intègre ensuite le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris (dirigé par Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain). Elle y suit un cursus complet de chant lyrique à l'issue duquel elle obtient un DEM de chant à l’unanimité en 2008. C’est au sein de ces deux structures qu’elle découvre et approfondit son amour pour la musique d’ensemble et de chambre. Forte de cette passion et suite à une rencontre décisive avec l’ensemble Sagittarius de Michel Laplénie , elle s’oriente progressivement vers la musique ancienne, dans laquelle elle trouve un équilibre parfait entre enjeu solistique et fusion entre voix et instruments, place de centrale de la voix mais aussi du texte. Elle poursuit cette exploration grâce une collaboration régulière avec des ensembles tels que Correspondances (Sébastien Daucé), les Talens Lyriques (Christophe Rousset), Marguerite Louise (Gaétan Jarry), Pygmalion (Raphaël Pichon), Harmonia Sacra (Yannick Lemaire), Sarabacanes (Neven Lesage), L’Escadron Volant de la Reine (Antoine Touche), Les Epopées (Stéphane Fuget)...

On a pu voir Caroline incarner La Nuit dans le Fairy Queen de H. Purcell, Emilie dans Les Indes Galantes de J.P Rameau, Rizzolina dans la Barca de A. Banchieri, la Servante dans La Forêt Bleue de L. Aubert, Marie- Antoinette dans Le Nègre des Lumières du Chevalier de Saint- George, Euridice dans La Descente d'Orphée aux Enfer... Elle s’est vue confier le rôle de Daphné dans la Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier avec les Talens Lyriques de Christophe Rousset, aux côtés duquel elle a aussi été soprano solo du Requiem de Campra et du Motet In Convertendo de Rameau à la Philharmonie de Paris. Elle fut aussi Gabriel et Eve dans La Création de Haydn avec les Goûts Réunis, Euridice dans L'Orfeo de Rossi.

On pourra bientôt la voir interpréter La Musique dans les Arts Florissants, la Fille de Jephté dans le Jephté de Carissimi, Spirit dans King Arthur, ou Climène dans le George Dandin de Molière et Lully en collaboration avec Michel Fau et l’ensemble Marguerite Louise.

Etienne Galletier

Après avoir suivi un cursus complet de guitare classique au CRR de Chalon sur Saône, il obtient en juin 2000 le premier prix du C.N.R de Paris à l'unanimité avec les félicitations du jury. Il choisit ensuite de se perfectionner auprès de Pablo Marquez au C.N.R de Strasbourg. Après une année ERASMUS au Conservatoire Supérieur de Barcelone avec le soliste croate Zoran Dukic, il obtient le diplôme de spécialisation. Il est également titulaire depuis 2002 du Diplôme d’Etat de professeur de guitare. Il intègre le CNSMD de Lyon en 2005, et obtient un Master de musique ancienne mention très bien en théorbe en 2011.

Alliant répertoires renaissance, baroque et contemporain, Etienne pratique aujourd'hui la guitare, le théorbe, l’archiluth et la guitare baroque. En 2011, Il joue Jules César de Haendel avec La Grande Ecurie et le Chambre du Roy de J.C Malgloire, l’Orfeo de Monteverdi avec les Nouveaux Caractères et enregistre Le Carnaval de Venise de Campra avec Le Concert Spirituel d’Hervé Niquet pour le label Glossa. Il collabore depuis 2012 avec La Georgian Sinfonietta pour plusieurs projets à Tbilissi. Il enregistre des Psaumes de Marcello avec L’ensemble vocal anglais VOCES 8 et Patrick Ayrton pour le label SIGNUM. En 2018, il enregistre l'opéra Phaéton de Lully sous la direction de Vincent Dumestre ainsi que les vêpres de Monteverdi avec La Fenice de Jean Tubéry. On le retrouve régulièrement avec les ensembles Philomèle, Marguerite Louise, Les Surprises, Ground Floor, Les Arts Florissants, Les Ambassadeurs, La Tempête, Il Giardino d’amore, Les Musiciens de St Julien, Les Ombres, Les Traversées Baroques, La Symphonie du Marais, Le Concert de l’hostel Dieu, au sein desquels il développe les principes d'expression de la basse continue.

A partir de 2014, Il crée avec la compagnie les Boréades deux spectacles autour des figures de Jimmy Hendrix et Farinelli. Il explore l’improvisation des musiques populaires anciennes avec La Clique Des Lunaisiens, et l'improvisation libre au sein de dispositifs électroniques avec Alain Mahé et la compagnie de danse Méharées.